Festival Paroles Citoyennes

La ville de Louvres et son Espace Culturel souhaitent garder un lien actif avec le public malgré la situation sanitaire qui nous prive des spectacles programmés pour la saison 2020/2021.

C'est pourquoi la ville participe au Festival Paroles Citoyennes, dont la 4ème édition s'invite pour la première fois dans votre salon.

Du 6 au 28 avril, vous pourrez assister à 7 spectacles en direct de chez vous, pour un tarif unique de 10€ (quelque soit le nombre de spectacles choisis).

Pour réserver votre e-billet, rendez-vous sur billetterie.ville-louvres.fr

Renseignements à l'Espace Culturel Bernard Dague, au 01 34 31 21 12 ou au 01 34 31 21 13

 

Les spectacles

Mémoires vives - Mardi 6 avril à 19h

D'après Mémoires Vives, d'Edward Snowden, Metropolitan Books, Le Seuil

Traduction : Etienne Menanteau et Aurélien Blanchard

Mise en scène : Vladimir Steyaert

Avec Pierre Deladonchamps

Durée : 1h15

Que se passe-t-il dans la tête d'un lanceur d'alerte ? Lorsqu'il prend conscience de la finalité de son travail, Edward Snowden prend une décision qui va changer sa vie. Il va pirater les systèmes de sécurité les plus perfectionnés au monde, quitter son travail, sa famille et ses amis pour révéler au monde entier un incroyable secret.

Une lecture exceptionnelle des mémoires d'Edward Snowden. Un moment rare.

Désaxé - Lundi 12 avril à 19h

Texte d'Hakim Djaziri, mise en scène de Quentin Defalt

Avec Florian Chauvet, Hakim Djaziri et Lena Guérémy

Durée : 1h20

Depuis la prison de Fleury-Mérogis, un homme est envahi par une pensée : il a quatre ans, c'est son anniversaire. Le doux parfum de son Algérie natale lui revient. Mais très vite, le souvenir de son enfance heureuse laisse place à d'autres, plus sombres. De déceptions en désillusions, en manque de repères, il sombre dans la violence. Pourtant élevé dans l'amour des autres, il se referme sur lui-même et, sous les yeux impuissants de ses parents, se noie dans un islam radical ... Il sait qu'il n'y a aucune fatalité. Il aurait pu choisir un autre itinéraire. À la croisée des chemins, il a préféré céder à la haine.

Succès du festival Off d'Avignon en 2019, ce spectacle éclaire magistralement la réalité de la radicalisation.

Les femmes de Barbe Bleue - Mercredi 14 avril à 19h

Ecriture collective de plateau librement inspirée du conte La Barbe Bleue de Charles Perrault

Mise en scène : Lisa Guez

Avec Valentine Bellone, Valentine Krasnochok, Anne Knosp, Nelly Latour et Jordane Soudre

Durée : 1h25

Qu'y a-t-il derrière ces portes que nous n'osons pas ouvrir ? Quels étranges désirs, dénis ou conditionnements poussent certaines dans les bras d'un prédateur ? Sur scène, pleines de désir et de vie, les fantômes des femmes de Barbe Bleue nous racontent comment elles ont été séduites, comment elles ont été piégées, comment elles n'ont pas su s'enfuir ... Ensemble, avec humour et détermination, elles s'entraident et se soutiennent pour trouver des espaces de résistances, vaincre la peur de leur Barbe Bleue.

Lauréat du festival Impatiences 2019 et programmé au festival ln d'Avignon en 2020, ce spectacle est déjà devenu incontournable.

Je ne serais pas arrivée là si... - Vendredi 16 avril à 19h

D'après Je ne serais pas arrivée là, si... , d'Annick Cojean, publié aux éditions Grasset & Fasquelle, 2018, en partenariat avec Le Monde

Conception et mise en lecture : Judith Henry

Avec : Julie Gayet et Judith Henry

Durée : 45 minutes

« Je ne serais pas arrivée là, si ... » Quelques mots anodins qui posent une question vertigineuse. Quel hasard, rencontre, accident, peut être aussi quelle révolte, ont aiguillé ma vie ? Annick Cojean a posé cette question à une trentaine de femmes inspirantes comme Amélie Nothomb, Christiane Taubira, Asli Erdogan ou Delphine Horvilleur.

Sous la direction de Judith Henry, deux comédiennes se saisissent de la parole de ces femmes, celle qui interroge et celle qui répond, et donnent vie, sous la forme d'une conversation, à des mots universels.

Succès de la troisième édition du festival Paroles Citoyennes, Je ne serais pas arrivée là, si ... est proposé au public dans un nouveau dispositif.

Discours de Suède - Samedi 17 avril à 19h

Textes d'Albert Camus, Prix Nobel de littérature

Publiés aux éditions Gallimard

Lecture de Jacques Weber

Durée : 1h

En décembre 1957, Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature pour « l'ensemble d'une œuvre qui met en lumière les problèmes se posant de nos Jours à la conscience des hommes ». Il prononce à cette occasion deux discours dont la portée intellectuelle et politique sera colossale.

Jacques Weber redonne vie à ces mots inoubliables, des mots qui résonnent étrangement avec ce que nous traversons. Entendre ces Discours de Suède, aujourd'hui, c'est poser à nouveau la question du rôle de l'artiste dans la société et affirmer l'absolue nécessité de l'art. C'est tenter, comme le fit Camus en son temps, « d'empêcher que le monde se défasse. »

Cet été / La rencontre - Mercredi 21 avril à 19h

Texte : Sabrina Baldassara, Pauline Bureau, Sonia Floire

Mise en scène : Pauline Bureau

Avec Sabrina Baldassarra et Sonia Floire

Durée : 50 minutes

Cet été et La rencontre sont deux portraits de femmes conçus à partir d'interviews réalisées avec des habitantes de la ville de Sevran sur une proposition du Théâtre de la Poudrerie. L'itinéraire d'une jeune femme qui doit abandonner son métier et faire face à l'alcoolisme et à la maltraitance de son mari. La parole militante d'une directrice de crèche qui confie ses doutes et se questionnements son travail. Deux personnes qui se rencontrent, deux chemins qui se croisent. Deux histoires de femmes résilientes qui se répondent et deviennent universelles.

Repérée par le spectacle Mon Cœur, qu'elle a écrit et mis en scène, Pauline Bureau est devenue l'une des metteuses en scène les plus prometteuses de sa génération. Avec Cet été et La rencontre, elle renoue avec un théâtre documentaire puissant et solaire.

Simone Veil "Je vous parle aujourd'hui..." - Mercredi 28 avril à 19h

D'après Une vie, de Simone Veil

Adaptation d'Antoine Mory et Cristiana Reali

Mise en scène : Pauline Susini

Avec Cristiana Reali et Noémie Develay

Durée : 1h15

Il y a d'abord cette étrange sensation, en cette chaude matinée d'été. Comme si le temps s'était brutalement figé. Comme si !'Histoire reprenait ses droits. Simone Veil entre au Panthéon, avec son mari Antoine. Pour sa petite-fille, l'histoire ne fait que commencer. Appelée à prendre la parole sur sa grand-mère dans une émission de radio. Elle part à la recherche de ses souvenirs. A moins qu'il s'agisse des souvenirs de toute une génération, qui a grandi avec les combats de cette femme hors du commun.

Comment trouve -t-on la force de consacrer sa vie aux combats politiques ? Comment reçoit-on cet héritage ? Une parole tournée vers les générations futures, une confiance dans l'avenir.